Armées.com
 

Armées.com

 

© TebNad - Fotolia.com
 

© kmit - Fotolia.com

 
Ce site n'est pas un site officiel  

Accueil     Recherche historique aviateur Elisabethville     Rapports d'évasion     Articles     Les armées du monde
English
 
   

 

 

Rapport d'évasion du Sgt J.H. Nekervis (matricule 13096977)

Le Sergent J.H. Nekervis a atterri entre Norville et Saint Maurice d'Etelan (Seine Maritime, ex-Seine Inférieure) le 12 juin 1944. Il a été caché par Mr Cavé de Notre Dame de Gravenchon jusqu'à la libération de la localité par les armées britannique et belge le 31 août 1944.

 

 

 

 

"Avion touché par la flak (DCA allemande) à 20.50 ou 20.55 avant d’arriver sur la cible. Moteur gauche touché. A pris feu immédiatement. J’ai rapidement touché le sol, entre Norville et St Maurice. J’ai couru dans un champ de céréales. L’avion s'est écrasé près de moi et a explosé. J’ai couru sur une route montante jusqu’à une petite forêt près d’une petite cathédrale*. Deux garçons français sont venu vers moi à bicyclette et m’ont fait signe et m’ont menée dans la forêt et ensuite dans une grange. Un des deux garçons est parti et a ramené deux hommes. L’un d’eux est resté avec moi jusqu’à ce qu’il fasse nuit et l’autre m’a ramené des vêtements civils. Ils m’ont ensuite emmené à Norville dans une ferme où on m’a nourri. Ensuite, le monsieur m’a mis dans une grange pour la nuit. Le lendemain matin, la femme est venue et m’a dit que les allemands me cherchaient. Le monsieur m’a ensuite ramené dans une charrette près de la première grange et de là j’ai marché jusqu’à la Seine. J’y suis arrivé vers 11.00. J’ai ensuite marché dans la direction de Rouen. Cette après-midi, je me suis caché et cette nuit j’ai dormi dans une grange près d’une scierie. Le matin du 14, j’ai traversé la Seine à la nage vers 10.00 par marée descendante. Cela m’a pris 40 minutes. Sur la rive, il y avait une petite maison près d’une grande maison. Une fille m’a vu et est allé chercher son frère qui m’a fait entrer, m’a donné des habits et de la nourriture et m’a hébergé pour la nuit (Vatteville la Rue) et je suis resté le jour suivant (15 juin) et la nuit du 15 dans une caravane de gitan dans le jardin de la grande maison.

Le nom de cet homme est Georges Benet. Le matin suivant, le fils de Benet m’a emmené à Faixport** et nous avons traversé la Seine sur un bac. Il a ensuite marché devant pour me montrer le chemin mais je l’ai perdu de vue et je suis parvenu à Notre Dame de Gravenchon. Là j’ai demandé à boire chez un vélociste. (Mr Cavé, extrémité ouest de la localité). Elle a amené Mr Prevost qui parle anglais (partiellement chauve, taille moyenne, 54 ans). Il m’a interrogé et ensuite, je suis resté avec les Cavé du 16 juin au 31 août. Je suis sorti seulement une fois lorsque nous avons visité la mère de Mme Cavé à Norville. Le 31, les britanniques sont arrivés en ville***. Le matin suivant je suis sorti. L'après-midi, j’ai rencontré un sergent des services de renseignements britanniques et il a été convenu que nous nous rencontrions le lendemain matin ; mais le lendemain matin, nous sommes partis à Norville et nous avons rencontré le lieutenant Kaapengarde de l’armée néerlandaise qui m’a conduit à l’officier de liaison. Ensuite au QG canadien près de Main. Là j’ai vu un sergent puis la RAF m’a transporté à Londres le 3 septembre. "

* Traduction littérale de "small forest near a small cathedral". John Nekervis voulait probablement dire "un bois près d'une église"
** Probablement Vieux-Port
*** Notre Dame de Gravenchon a été occupé par l'armée allemande du 12 juin 1940 au 31 août 1944. La commune a été libérée conjointement par les armées britannique et belge. Voir sur http://www.brigade-piron.be/Normandie_fr.htm la photo de l'armée belge débarquant à Port Jérôme.

 

 


Photos
 

De gauche à droite: 1st Lt Roy D Voorhees (Pilote), 2nd Lt Geo L Starry (co-pilote), 1st Lt Clifton R Street (Navigateur - Bombardier), S:Sgt Curtis C Cox (Ingénieur, mitrailleur), S/Sgt John H Nekervis (Radio, mitrailleur), S/Sgt Ernest F Neubert (mitrailleur) - Photo Stephen Nekervis

 

 

John Nekervis est le 4ème aviateur à partir de la gauche - Photo Stephen Nekervis

 

 

Marais entre Norville et St Maurice d'Etelan - © armées.com

Le B26 s'est probablement crashé dans le marais entre Norville et St Maurice d'Etelan. © armées.com

 

Eglise de St Maurice d'Etelan - © armées.com

  "J’ai couru sur une route montante jusqu’à une petite forêt près d’une petite cathédrale." © armées.com

 

Ancien passage d'eau de Vieux-Port - © armées.com

John Nekervis raconte avoir traversé la Seine sur un bac à Faixport. Faixport n'existe pas et en réalité il a probablement traversé la Seine à Vieux-Port. Un bac existait en effet à cet endroit. Sur l'autre rive de la Seine, on distingue d'ailleurs la pente empruntée par les véhicules pour monter sur le bac. Les restes d'une jetée au premier plan suggère qu'un bac pour piéton a du être en opération à une époque. © armées.com

 

 

Garage Cavé - © armées.com

John Nekervis a été caché par Mr Cavé dans la partie gauche de ce bâtiment. © armées.com

 

Jeep de l'armée américaine - © armées.com
Mr Cavé, le petit-fils du héro qui a caché John Nekervis possède plusieurs véhicules de l'armée américaine datant de la seconde guerre mondiale. © armées.com

   

 

 

Source:

 

Rapport d'évasion: http://media.nara.gov/nw/305270/EE-1404.pdf

 

Informations supplémentaires:

 

http://www.francecrashes39-45.net/page_fiche_av.php?id=2473

 

http://www.b26.com/guestbook/2006.htm#j._stephen_nekervis_jr.

 

Article Courrier Cauchois

 

 
     

 

Accueil     Les armées du monde     Rapports d'évasion     Articles     Recherche historique     Contact     Liens externes
     Conditions générales     Politique de confidentialité

Home     Historical Research POW     Escape Reports     Contact     External Links     Terms and Conditions     Privacy Policy


Copyright © 2010-2011 http://www.armées.com, Tous droits réservés, All Rights Reserved