Armées.com
 

Armées.com

 

© TebNad - Fotolia.com
 

© kmit - Fotolia.com

 
Ce site n'est pas un site officiel  

Accueil     Recherche historique aviateur Elisabethville     Rapports d'évasion     Articles     Les armées du monde
English
 
   


 

Rapport d'évasion du S/Sgt Leo R Orifici (matricule 12194151)
 

Le S/Sgt Leo R Orifici a pris part au raid du 24 juin 1944 sur le pont ferroviaire entre Sartrouville et Maisons-Laffitte et son avion a été abattu sur le chemin du retour par l'armée allemande au dessus de la Normandie. Il a touché le sol à Glanville dans le Calvados et il a été pris en charge par la résistance.

 

 

 

"Le 24 Juin, nous avons sautés de l’avion vers Glanville. J’ai ouvert le parachute à 1000 pieds (300m). Après avoir atterri, j’ai marché environ 2 km and je me suis caché dans une haie. Je suis rapidement entré en contact avec les français et plusieurs d’entre eux m’ont successivement emmené en direction de Dives où j’ai rencontré 3 paras britanniques. Pendant que nous étions là, la Gestapo a fait irruption dans la maison. Nous sommes partis jusqu’à une maison en face. Le 6 juillet, nous nous sommes arrêtés à une autre maison et nous y avons trouvé un grand nombre d’allemands qui nous ont arrêtés.

On nous a emmenés jusqu’à un camp de prisonniers au sud de Cabourg. Là, nous avons observé les heures de changement de garde et à 5.30 le 10 juillet, nous nous sommes échappés par une fenêtre. Je devais retrouver les 3 autres à un RV car nous sommes successivement sortis par la fenêtre à 5 minutes d’intervalle. J’étais le deuxième. Lorsque je suis arrivé au lieu du RV, le premier homme à être sorti n’était pas là. Je suis donc parti seul dans un champ et je me suis caché. Le 12 juillet, des allemands m’ont trouvé dans un champ et j’ai été ramené dans la prison dont je m’étais évadé. Ils m’ont mis à l’isolement pendant 2 jours avec du pain et de l’eau.

Le 18 juillet, on m’a emmené vers Falaise et ensuite le 21 juillet vers Alençon. Je suis resté là jusqu’au 9 août et on m’a emmené à Sées. Le jour suivant, on m’a mis dans un camion qui repartait vers Alençon. Nos avions sont passés au-dessus du camion, le chauffeur s’est garé sur le bord de la route et les gardes se sont cachés. Je me suis échappé à travers champs jusqu’à ce que je rencontre un homme de la résistance qui m’a emmené à sa maison et m’y a caché jusqu’à l’arrivée de la 5th Armed Division."

 

 

 

Sources:

 

Rapport d'évasion: http://media.nara.gov/nw/305270/EE-1082.pdf

 

Informations supplémentaires:

 

http://www.francecrashes39-45.net/page_fiche_av.php?id=3427 

 

 
     

 

Accueil     Les armées du monde     Rapports d'évasion     Articles     Recherche historique     Contact     Liens externes
     Conditions générales     Politique de confidentialité

Home     Historical Research POW     Escape Reports     Contact     External Links     Terms and Conditions     Privacy Policy


Copyright © 2010-2011 http://www.armées.com, Tous droits réservés, All Rights Reserved